Poêle à bois : nos conseils pour éviter les feux de cheminée

Publié le : 08/11/2019 11:20:19
Catégories : Actualités

Poêle à bois : nos conseils pour éviter les feux de cheminée

Les températures qui diminuent nous indiquent l'arrivée de l'hiver qui approche... Pour apprécier cette période où la météo a tendance à faire des siennes, rien de tel qu'une bonne soirée au coin du feu pour se relaxer !

Le poêle à bois, un poêle qui s'entretient 

Les poêles, qu'ils soient à pellets ou à bois, sont, la plupart du temps, placés par les ménages comme systèmes de chauffages secondaires, d'appoint. Ils sont alors utilisés pour réchauffer davantage la pièce et donner un look chaleureux et design à l'espace. 

Si le poêle à bois donne un look rétro et a l'avantage de très bien chauffer l'endroit où il se trouve grâce à son combustible écologique et plus qu'économique, il convient néanmoins, comme toute autre solution de poêle d'ailleurs, d'être entretenu pour durer dans le temps et pour éviter tout risque. 

Par risque est entendu, bien sûr, celui de limiter la propagation de la chaleur. Mais également celui d'éviter, les feux de cheminées. Ce type d'incendie est le plus courant en termes d'incendies domestiques.

Découvrez, avec La Passion des Flammes, comment limiter ce risque de feu de cheminée. 

Qu'est-ce qu'un feu de cheminée ?

Un feu de cheminée se produit avec un système de chauffage à combustion qui possède un conduit d'évacuation des fumées. Cet incendie peut survenir aussi bien avec un poêle à pellet qu'avec un poêle à bois (le plus couramment). L'incendie de cheminée est dangereux car il est difficile de le cerner dans les premiers temps. 

Les causes du feu de cheminée

La principale cause d'un feu de cheminée est un défaut de ramonage et d'entretien du poêle à bois. Lorsque le poêle à bûches chauffe, la fumée est évacuée par le conduit d'évacuation. Des particules de combustibles remplissent le conduit et des résidus peuvent s'y accrocher s'ils n'ont pas été carbonisés. Plus il y a de résidu collé sur la paroie, plus le risque d'incendie augmente. 

L'espace du tuyau d'évacuation du poêle à bois devient de plus en plus étroit avec cette accumulation de suie. La température y augmente donc plus rapidement et s'intensifie de plus en plus, ce qui peut provoquer un feu de cheminée. D'où l'importance du ramonage annuel (qui est d'ailleurs une obligation légale) et de l'entretien régulier de votre poêle à bois. Vous assurez ainsi à votre poêle à bois, une évacuation de fumée fluide. 

La seconde cause la plus observée lors d'un feu de cheminée est un nid d'oiseau tombé directement dans la cheminée du domicile. Celui-ci bloque la sortie et provoque, tout comme l'accumulation de suie, un amas de résidus qui se confine et finit par s'enflammer. Pour éviter ce problème, veillez à placer une grille de protection (pare-pluie ou abat-vent) à la sortie de votre cheminée. 

La troisième cause la plus courante, et non des moindres, est le type de combustible bois utilisé. En effet, la qualité du combustible choisit dans votre poêle à bois est primordiale pour vous assurer rentabilité et, surtout, sécurité ! 

On évite donc tout ce qui est bois vert ou humide. Le bois doit être entièrement sec avant d'être placé dans le poêle à bois. Sous l'effet de la chaleur, les résidus de bois deviennent volatiles et s'accumulent donc facilement dans le conduit de cheminée. On évite également les substances inflammables.

Un poêle à bois, comme son nom l'indique si bien, est fait pour brûler du bois. Il digèrera donc très mal tout ce qui est papier journal, cartons, déchets, allume feu bas de gamme et autres substances chimiques.

Prendre soin de son poêle à bois au quotidien 

Vous l'aurez compris, pour éviter de mauvaises surprises, il est important de prendre soin de son poêle à bois quotidiennement. 

Voici nos autres astuces anti feu de cheminée : 

- Les détecteurs de fumée sont aujourd'hui obligatoires. Vous pouvez cependant compléter votre protection à l'aide d'une alarme incendie ou d'un détecteur de monoxyde de carbone.

- Préparez votre poêle à bois à l'hiver en le faisant déjà chauffer au préalable. 

- Veillez à ce que le conduit d'évacuation des fumées ne soit pas placé contre les murs intérieurs de la maison.

- Brûlez le bois en petite quantité. 

- Veillez à ce que votre poêle à bois soit bien munit d'un système de refroidissement et d'une bonne ventilation. Faites de même avec un insert à bois, le foyer étant plus confiné de base a besoin du refroidissement nécessaire pour éviter tout risque de surchauffe.

- N'éteignez surtout pas votre poêle à bois avec de l'eau. Privilégiez le sel en cas de feu de cheminée.

- Ne laissez jamais d'objets sécher près de votre poêle à bois sans surveillance.

La Passion des Flammes au service de votre poêle à bois

Chaleur et flammes importantes, étincelles, noircissement intense de la vitre du poêle à bois, joints déffectueux,... Si vous ressentez quelque chose d'anormal au niveau de votre poêle à bois, n'hésitez pas à contacter notre équipe. Car mieux vaut prévenir que guérir ! 

Nous vous invitions également à consulter notre article sur l'entretien du poêle à bois

Un poêle à bûches entretenu vous assure de longues soirées d'hiver en sécurité et au chaud dans votre chez vous. N'oubliez donc pas le ramonage pour profiter de tous les bienfaits d'un poêle à bois !

Une question ? Contactez-nous